Ce projet vise à améliorer la compréhension du rôle des mucines, du point de vue de leurs rôles physiologiques ainsi que de leur potentiel à être intégrées dans de nouveaux biomatériaux. Pendant longtemps, les mucines ont été considérées comme de simples barrières passives de la paroi épithéliale, rejetant les particules exogènes selon leur taille. Le projet se propose de déterminer si les mucines pourraient également servir de réservoir intelligent pour des molécules bioactives, ce qui influencerait le microenvironnement cellulaire et pourrait promouvoir la croissance ou la différentiation cellulaire. En savoir plus...