Le Fragment Based Drug Design (FBDD) est une méthode de plus en plus reconnue comme alternative au criblage à haut débit ; c’est une méthode efficace d'identification et l’optimisation de molécules d’intérêt ; L'approche FBDD consiste à identifier des composés de faible poids moléculaire (fragments) qui se lient faiblement à une protéine cible. Ces molécules, très simples, avec peu de groupes fonctionnels affichent généralement une faible affinité pour la cible par rapport aux plus grosses molécules, souvent utilisées dans les criblages haut débit classiques.
L’optimisation des hits (par l'ajout de fonctions chimiques ou par liaison de 2 hits) est faite grâce aux informations structurelles issues de la cristallographie aux rayons X, technique essentielle dans la conception chimique, qui, seule, est insuffisante car mal adaptée aux petites molécules
De nouvelles méthodes pour évaluer rapidement les sites et modes de liaison de ces fragments sont donc nécessaires ; la RMN est l’une des méthodes la plus puissante de screening et d’identification des fragments, elle permet également l’identification du site de liaison du fragment grâce à la CSP (Chemical Shift Perturbation). Le projet PLUS utilise la CSP quantitative afin de mieux caractériser les propriétés de liaison des fragments ainsi que leur site et mode de liaison à la protéine cible. L'originalité réside dans l'analyse des propriétés de liaison de ligands d'affinité très faibles. Le produit final est un logiciel dédié à l'évaluation des positions de fragments lorsqu'il est lié à la protéine cible.
PLUS ouvre des perspectives importantes dans la compréhension de la complexité et de la polyvalence des interactions protéine-ligand de faible affinité, et aura un impact majeur tant dans le domaine de la biologie chimique que du Drug Design. 
 En savoir plus...