Les spécificités de populations plus vulnérables comme les enfants, ou les personnes âgées doivent être plus spécifiquement prises en compte dans la définition des systèmes de sécurité des voitures, afin de réduire les décès, en protégeant tous les usagers de manière optimale, et pas uniquement les «usagers standards». Basés sur la méthode des éléments finis, les modèles humains numériques avancés pour la prédiction des blessures, ont la capacité de représenter la variabilité des populations et de prédire de manière plus précise les blessures, que ne le font des modèles numériques basés sur des critères globaux. PIPER vise à développer de nouveaux outils pour améliorer le positionnement et la personnalisation de ces modèles humains avancés, et optimiser leur exploitation, et leur utilisation par les industriels du secteur automobile. En savoir plus...