Hy-Sup – Les dispositifs hybrides: de nouvelles perspectives pédagogiques pour l’enseignement supérieur


Fiche  technique du Projet

• Programme de financement: Erasmus – Projet multilatéral de Modernisation de l’Enseignement Supérieur (EMHE)
• Coordinateur: Université Claude Bernard Lyon 1,  N. Coltice, E. Bettler
• Partenaires :
o Université Rennes 2 (FR)
o Université Catholique de Louvain (BE)
o Université du Luxembourg (LU)

• Budget Total: 440.476 €
• Subvention : 299.941 €
• Durée : 2009-2012
• Site web : www.hy-sup.eu

Context / Contexte

Selon un rapport de l’OCDE (2005), les institutions d’enseignement supérieur ont le sentiment que l’introduction des technologies dans les pratiques de formation a un effet positif sur la qualité des processus d’enseignement et d’apprentissage. Cependant, à part des enquêtes de satisfaction menées auprès des étudiants, il y a aujourd’hui peu de données témoignant de cet effet. Or, la question est importante puisque les investissements en jeu sont conséquents tant au niveau des universités que des enseignants. Ce projet s’intéresse à un problème de premier plan : l’impact des environnements technologiques sur les transformations des pédagogies traditionnelles. Il s’agit de mieux connaître ces dispositifs hybrides et leurs conditions d’efficacité en contexte universitaire et de formation tout au long de la vie, pour pouvoir mettre en évidence les bonnes pratiques et les  promouvoir de manière adéquate. Ces résultats pourront guider la conception de dispositifs efficaces, les interventions à mener auprès des enseignants et le conseil aux décideurs.

Objectives / objectifs

Beaucoup d’expériences impliquant les environnements technologiques ont été tentées en Europe avec des résultats très variables malgré des investissements importants.
Le projet a pour but d’apporter des outils pour promouvoir la qualité dans l’enseignement supérieur à l’échelle européenne. Il faut donc impérativement effectuer l’étude sur des systèmes éducatifs différents, d'où la nécessité de travailler à une échelle supra et transnationale. En outre, Les résultats du travail seront placés dans un cadre général permettant une implémentation dans des contextes universitaires et de formation tout au long de la vie dans le cadre européen. Les outils en ligne proposés pour aider des enseignants et institutions à se doter de dispositifs efficaces seront publics et multilingues (français, anglais et allemand), afin que l’ensemble des acteurs de la communauté européenne puisse se les approprier.
Un objectif de ce projet est de faire faire émerger des « bonnes pratiques » afin que les institutions mettent en place des dispositifs optimaux et innovants par rapport à leurs moyens en améliorant le rapport qualité/coût. D’autre part, les résultats des recherches permettront aux enseignants de gagner en qualité en optimisant leurs ressources. Ce projet doit donc permettre à moyen terme d’estimer les effets des moyens mis en œuvre et donc de gagner en efficacité. Les moyens demandés permettront de disposer (a) des personnels suffisant pour mettre en œuvre la méthodologie (recueil et analyse des données) et (b) des outils techniques efficaces.

Impact/ results – Impact/résultats

Les résultats du travail proposé permettront d’insérer et de développer à l’université des pratiques efficaces et adaptées en terme de pédagogie impliquant les environnements numériques. Les décideurs et les enseignants sont le principal public visé par l’étude, mais la mise en œuvre des propositions faite aura un impact sur les étudiants et leur apprentissage. 120 000 étudiants et 8000 enseignants sont concernés directement par le projet. La dissémination des résultats par des applicatifs en ligne performants et multilingues permettra de toucher un public dépassant les frontières du consortium. Ces outils numériques seront insérés de manière pérenne dans les structures dédiées à l’enseignement aux nouvelles technologies des institutions concernées. Ils toucheront à court terme les enseignants en Europe puis les décideurs. L’objectif à long terme est une amélioration de la qualité dans l’enseignement  supérieur.
Les travaux de recherche seront exploités dans les institutions sous la forme de workshops à destination des décideurs, et d’interventions auprès des enseignants. Ces actions permettront la mise en place d’expérimentations pour l’appropriation des « bonnes pratiques » proposées. D’autre part, des outils en ligne de formation/information et d’évaluation (français-anglais-allemand) seront mis en place afin que des enseignants et des institutions quelles qu’elles soient puissent profiter du travail de recherche. Ces outils seront insérés dans les services TIC des membres du consortium assurant leur pérennité.
Pour terminer, les travaux de recherches seront publiés et communiqués aux différents acteurs, ainsi que dans les revues et congrès internationaux. De cette manière, le projet sera mis en valeur avec une gamme d’outil élargie, auprès de l’ensemble des acteurs de la formation académique et professionnelle ainsi que de la communauté des chercheurs en pédagogie universitaire.

Le rôle de LIP 

LIP a accompagné le porteur de projet dans toute la phase de montage : construction du partenariat, coordination du montage administratif et financier du projet, conseil à la rédaction, à la gouvernance du projet, etc. LIP est également sous-traitant de l’Université Lyon 1, pour une prestation de management administratif et financier du projet.